Les plantes d’intérieur, d’excellents humidificateurs d’air

Dans le blog précédent, nous avons expliqué comment les plantes éliminent les substances polluantes dans l’air. Mais les plantes d’intérieur vont encore plus loin avec leurs propriétés bienfaisantes. L’humidification de l’air ambiant est le prochain atout que nous offrent les plantes d’intérieur.

L’air froid contient moins d’humidité que l’air chaud. Comme l’air extérieur est plus froid en hiver, il est moins chargé en humidité. Lorsque cet air sec entre dans nos pièces chauffées, il se réchauffe certes à son tour, mais son taux d’humidité relative n’augmente pas. Par ailleurs, dans les systèmes de chauffage modernes à ventilation contrôlée, la chaleur de l’air évacué est récupérée par un échangeur thermique, mais pas son humidité. L’humidité générée dans une pièce par un humidificateur ou des plantes est à nouveau perdue.

Les êtres humains apprécient l’air humide

Dans le cas idéal, l’air ambiant devrait avoir une humidité relative de 40 à 60%. En hiver, celle-ci tombe généralement à 25 ou 30% dans nos espaces d’habitation. Nous le ressentons à la peau sèche, aux muqueuses irritées et aux yeux secs.

Les virus apprécient l’air sec

Selon des chercheurs américains, les virus de la grippe vivent beaucoup plus longtemps lorsque l’humidité de l’air est faible et se transmettent également plus facilement. Ils ont montré que les agents pathogènes de la grippe survivent deux à trois fois plus longtemps dans le froid sec que dans l’air chaud et humide. Les taux de transmission les plus élevés sont effectifs à des températures d’environ 20 °C et à une humidité relative de 20 à 30%, ce qui correspond précisément au climat qui règne dans nos intérieurs en hiver. Étant donné que nos muqueuses sont irritées par le manque d’humidité, nous constituons des proies encore plus faciles pour les virus.

À une humidité relative de 50%, le taux de transmission se réduit déjà à 25%. Il convient donc de prêter attention à l’air ambiant dans nos habitations.

Accroître l’humidité de l’air

Parmi les nombreuses astuces pour augmenter l’humidité dans vos logements, comme mettre en place des cuvettes d’eau, suspendre des serviettes humides ou utiliser des humidificateurs électriques, les plantes sont de loin le moyen le plus agréable. Bien sûr, comme pour la purification de l’air par les plantes, un certain nombre de plantes est nécessaire pour obtenir un effet perceptible, mais il faut bien se lancer et chaque plante apporte sa contribution.

Quelles plantes sont les meilleurs humidificateurs?

On estime qu’environ 97% de l’eau absorbée par la plante lors des arrosages s’évapore par la transpiration. En règle générale: plus la surface foliaire d’une plante est élevée, plus celle-ci évapore de l’eau. Les plantes idéales sont donc celles qui ont de grandes feuilles ou de très nombreuses feuilles, c’est-à-dire celles qui ont par nature des besoins élevés en eau. L’aglaonème, le dragonnier, le pothos et la vaudoise  sont d’excellents humidificateurs d’air. Ces plantes sont toutes très vigoureuses et ont tendance à consommer beaucoup d’eau.

Et en été?

En été, les plantes d’intérieur ont également un effet positif sur le climat dans nos habitations. L’humidité de l’air est généralement suffisamment élevée mais, grâce à l’évaporation, les plantes ont la capacité d’abaisser légèrement la température ambiante.

Diese Webseite verwendet Cookies. Durch die Nutzung der Webseite stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu. Datenschutzinformationen